Bref historique

Le GTS voit le jour en 1973, fondé par un groupe de spécialistes clairvoyants, tous engagés activement dans le comité d’élaboration de la norme SIA 198 (construction souterraine, 1975).

Le premier président du GTS, R. Ruckli – un ancien directeur de l’Office fédéral des routes  – est élu à l’occasion de la première assemblée générale qui se tient le 12 septembre 1973 sous la présidence de G. Lombardi.

De nombreux et importants tunnels routiers sont nés de ces débuts modestes, d’une part grâce aux expériences acquises durant le passé, lors de la constructions de divers tunnels et cavernes pour des aménagements hydro-électriques dans les Alpes et d’autre part grâce aux expériences faites en appliquant les « nouvelles » normes. Il s’agit, en particulier, du tunnel routier alpin classique du Saint-Gothard (17 km) et du tunnel routier du Seelisberg (9.3 km).

 

Les années suivantes ont été marquées par l’achèvement progressif du réseau autoroutier national, contexte qui a permis la construction de nombreux tunnels. A cette époque, le GTS s’engage pour le développement des normes nouvelles et en vigueur qui doivent être adaptées ou réécrites à la suite des nouvelles exigences ou prescriptions. Parallèlement, le GTS soutient la recherche scientifique et appliquée.

Actuellement, la construction des tunnels de base d’AlpTransit à travers les Alpes suisses constitue un défi majeur de l'industrie de la construction des tunnels en Suisse. Le GTS s’emploie à faire connaître les excellentes prestations des constructeurs de tunnels helvétiques en Suisse et à l’étranger ainsi qu’à renforcer leur image de marque et leur notoriété.

 
xeiro ag